Clé de Fa
Le Coronavirus dans l'Oise
ACTUALITÉS AU 27 JUILLET 2020
LA PHASE 3 DU DÉCONFINEMENT ALLÈGE ET SIMPLIFIE LE PROTOCOLE
Dans sa dernière version, publiée le 24 juin 2020, le Ministère du Travail stipule que le respect des gestes barrières et la distanciation physique restent au cœur des mesures de protection des salariés :
• Le respect d'une distance d'au moins un mètre entre les personnes devient la norme, ou un espace de 4 m² par personne
• En cas de difficulté à respecter cette distance d'un mètre, le port du masque est obligatoire pour le salarié
• Le salarié porte un masque lorsqu'il est amené à être en contact à moins d'un mètre d'un groupe social constitué librement de personnes qui ne portent pas de masque.
LE DÉLAI DE CARENCE
EST DE RETOUR
Après avoir été supprimé pendant la crise, le délai de carence en cas d’arrêt maladie est de retour. Les salariés du privé doivent à nouveau patienter trois jours avant d’être indemnisés par l’assurance-maladie, tandis que ceux de la fonction publique retrouvent leur unique jour de carence. Les arrêts maladie en cours ne sont pas concernés par ce retour à la normale. Les personnes faisant l’objet d’un arrêt en lien avec le Covid-19 continuent à bénéficier d’un dispositif dérogatoire, en place jusqu’au 10 octobre.
Plus d'informations ici
LE PERSONNEL SOIGNANT
Pour le personnel soignant des établissements de santé et médico-sociaux, les arrêts de travail sont établis par la médecine du travail, ou par la médecine de ville en l’absence de médecin du travail.
QUID DES PERSONNES VULNÉRABLES
Un dispositif d’indemnisation des arrêts de travail dérogatoires pour certains publics a été créé dans le cadre de la crise sanitaire. Le dispositif a évolué depuis le 5 juillet.
Salariés vulnérables ayant obtenu un arrêt de travail via le site declare.ameli.fr reçoivent automatiquement de l’Assurance Maladie un certificat à remettre à leur employeur. Attention, il ne sera plus possible d’utiliser le site declare.ameli.fr pour déclarer un arrêt de travail à compter du 1er août.
Les salariés vulnérables placés en arrêt de travail par leur médecin traitant ou un médecin de ville doivent solliciter un médecin afin qu’un certificat d’isolement leur soit établi. Ils doivent remettre ce certificat à leur employeur afin que celui-ci puisse les placer en activité partielle.
Les salariés cohabitant avec une personne dite vulnérable doivent se voir délivrer un certificat d’isolement par leur médecin traitant ou un médecin de ville. Ils doivent remettre ce certificat à leur employeur afin que celui-ci puisse les placer en activité partielle.
Plus d'informations ici
DÉCONFINEMENT ET TÉLÉTRAVAIL
Le télétravail n'est plus la norme mais reste la solution à privilégier dans le cadre d'un retour progressif à une activité en présentiel.

LE DISPOSITIF "GARDE D'ENFANT" N'EXISTE PLUS
Le dispositif dérogatoire d’arrêts de travail pour garde d’enfant mis en place par les pouvoirs publics au début du confinement a pris fin le 5 juillet 2020
LE PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE DANS LES LIEUX PUBLICS CLOS
Afin de limiter les risques d'une reprise de l'épidémie, le port du masque grand public est rendu obligatoire dans tous les lieux publics clos, en complément des gestes barrières, depuis le 20 juillet.
Télécharger l'affiche
Contacts
contact@smtvo.org

Accueil Creil - 03 44 66 59 59
Accueil Compiègne - 03 44 38 51 90
_________________________________

Les Échos Express
Directeur de la publication Luc BAIJOT
• Rédactrice en chef Isabelle DESMARAIS •
Comité de Rédaction Hélène BERNAT, Charlotte CAMPION, Julie DELYON, Guillaume LACHAPELLE, Katia LECOMTE, Arnaud MERSEMAN, Lucie PATRIS •
Comité technique Dr Hervé DECOUSSY, Victor OUDIN •
Photos & Infographies Depositphotos, Shutterstock

RAPPELEZ À VOS SALARIÉS QUE LES GESTES BARRIÈRES
SONT À RESPECTER AU TRAVAIL, À DOMICILE ET EN VACANCES.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Conception : Agence Clé de Fa - 60600 CLERMONT
pour SMTVO - Santé et Médecine du Travail de la Vallée de l'Oise