Le Coronavirus présent dans l'Oise
ACTUALITÉS AU 12 MARS 2020

LE RÔLE DU MÉDECIN DU TRAVAIL

Le médecin du travail a un rôle exclusif de prévention des risques professionnels et d’information de l’employeur et des salariés. À ce titre, le service de santé au travail relaie à ses adhérents les consignes sanitaires diffusées par le gouvernement. De ce fait, le médecin du travail ne peut prescrire d’arrêts de travail et réaliser de tests de dépistage du coronavirus, ces prescriptions et gestes restant du domaine du médecin traitant et des laboratoires spécialisés.
QUELLES MESURES POUR UN COLLABORATEUR EN CONTACT AVEC LE PUBLIC ?

Le Code du travail prévoit que l’employeur peut être fondé à prendre des dispositions contraignantes pour assurer la protection de la santé du personnel après évaluation du risque de contagion dans l’entreprise. Il est rappelé que la transmission du virus se fait par un «contact étroit» avec une personne déjà contaminée, avec une possible transmission orale après contact cutané, par l’inhalation de gouttelettes infectieuses émises lors d’éternuements ou de toux par la personne contaminée. Il y a lieu dès lors de distinguer deux situations : 

• lorsque les contacts sont brefs, les mesures barrières (lavage très régulier des mains…) permettent de préserver sa santé et celle de son entourage. 

• lorsque les contacts sont prolongés et proches, il y a lieu de compléter les mesures barrières par exemple par l’installation d’une zone de courtoisie d’un mètre, par le nettoyage des surfaces avec un produit approprié, ainsi que par le lavage des mains. Dans ces conditions, dès lors que sont mises en œuvre, tant par l’employeur que par les salariés, les recommandations du gouvernement, l’accueil du public n’est pas un motif raisonnable pour exercer son droit de retrait. Pour en savoir plus

N'OUBLIEZ PAS D'APPLIQUER
CES MESURES BARRIÈRES
AUSSI BIEN SUR VOTRE
LIEU DE TRAVAIL QU'À LA MAISON