Clé de Fa
Le Coronavirus dans l'Oise
ACTUALITÉS AU 24
SEPTEMBRE 2020
L'Oise passe en zone rouge,
quelles sont les conséquences ?
Le système de classification des territoires en fonction de la circulation du virus évolue, la zone rouge est désormais divisée en trois sous catégories : zone d’alerte, zone d’alerte renforcée, zone d’alerte maximale.

Depuis hier soir, le département de l’Oise est classé en zone de circulation active du virus, c'est à dire en zone rouge, niveau zone alerte.
Ce que cela change pour les entreprises
Les conditions pour pouvoir retirer son masque temporairement en entreprise sont renforcées.
Ventilation/aération fonctionnelle et bénéficiant d’une maintenance
+ existence d’écrans de protection entre les postes de travail
+ mise à disposition des salariés de visières
+ politique de prévention en place avec désignation d’un référent COVID-19
+ procédure de gestion rapide des cas de personnes symptomatiques
+ locaux de grand volume disposant d’une extraction d’air haute
+ locaux devant bénéficier d’une ventilation mécanique et garantissant obligatoirement une jauge de 4m² par personne.
Dans les 48 heures qui suivent le classement en zone rouge, le préfet du département peut prendre des mesures complémentaires sur son territoire pour lutter contre la propagation du virus.
Carte en page 11 du point hebdomadaire
Isolement, test : Que faire ?
L'idée, avec l'isolement et le test, est de casser au plus vite les chaines de contamination et ainsi ne pas créer de cluster dans une même entité.
L’isolement peut être difficile à vivre, mais il est la solution indispensable pour se protéger et protéger les autres et ainsi contribuer à stopper l’épidémie. La levée de la nécessité d’une prescription médicale préalable pour se faire dépister contribue également à lutter contre ce virus. Afin de fluidifier les dépistages, le formulaire de dépistage jusqu’ici rempli en laboratoire est désormais à remplir en amont une fois téléchargé sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.
Télécharger l'affiche
Pour limiter les files d’attente,
une priorisation des publics est prévue
  1. Les personnes présentant des symptômes compatibles avec la COVID-19 ; les personnes qui ont eu un contact à risque avec un cas confirmé ; les personnes identifiées par l’autorité sanitaire dans le cadre d’un dépistage organisé autour d’un cluster. Ces personnes bénéficient d’un test et des résultats dans les 24 heures.
  2. Les personnes exposées à une situation à risque et qui nécessitent des examens à visée de dépistage (lieux de travail ou de vie à risques, transit dans une zone de circulation active, professionnels exerçant dans les ESMS, etc.).
  3. Les personnes devant effectuer un test pour voyager ; les personnes incitées par leurs employeurs ; les personnes ayant participé à de grands rassemblements sans cas signalé.
Combien de temps doit-on s'isoler ?
Que l'on soit dans l'attente du test de dépistage ou que l'on soit déjà dépisté comme porteur du virus, il est nécessaire de respecter des mesures strictes d'isolement pour éviter la contamination de ses proches et stopper l'épidémie.
En cas de test positif
Si le test au Covid-19 est positif, l'isolement doit durer au moins 7 jours et s’arrêter après disparition des derniers symptômes, et au plus tôt 48 heures après la disparition de la fièvre.
Si le résultat du test est négatif
Les membres du foyer qui ne sont pas séparés du cas doivent rester en isolement jusqu’à la guérison du malade et encore 7 jours pleins ensuite.
Chez une personne contact à risque, la période d’isolement est de 7 jours pleins en cas de test négatif réalisé à 7 jours du dernier contact avec le cas.
Dans l'attente des résultats d'un test
- si l’on présente des symptômes ou si les symptômes apparaissent pendant les 7 jours de l’isolement, il faut se faire dépister immédiatement et rester isolé jusqu’au résultat du test.
- si l’on ne présente pas de symptômes, on doit rester isolé et attendre au moins 7 jours après le dernier contact avec la personne malade avant de faire le test. Si le test est positif, on doit contacter son médecin qui adaptera la durée et les consignes d’isolement en fonction ;
- si l’on n’a pas de signes mais que l’on vit sous le même toit qu’une personne malade du Covid-19, il faut se faire dépister immédiatement et rester isolé en attendant les résultats du test.
Le Guide de reprise devient votre guide de prévention
A la sortie du confinement, les équipes SMTVO vous proposaient un Guide de reprise. Enrichi, complété, adapté à l'actualité, nous vous en proposons aujourd'hui notre Guide de Prévention. Cette nouvelle version vous apporte tous les éléments pour vous aider à mettre en place une prévention efficace du risque COVID dans votre structure.
Téléchargez le Guide
Covid-19 : quelles conditions pour la reconnaissance comme maladie professionnelle ?
Le 14 septembre 2020 était publié le décret n° 2020-1131 relatif à la reconnaissance en maladies professionnelles des pathologies liées à une infection au SARS-CoV2. Ce texte concerne les professionnels de santé et les personnels d'encadrement des établissements de soin et
dresse la liste des pathologies et des « travaux » susceptibles de les provoquer.
Peuvent ainsi prétendre à une indemnisation le personnel soignant des hôpitaux, mais aussi les agents territoriaux des services d’aide à domicile et des Ehpad ayant exercé en présentiel.
Télécharger l'affiche
Contacts
contact@smtvo.org

Accueil Creil - 03 44 66 59 59
Accueil Compiègne - 03 44 38 51 90
_________________________________

Les Échos Express
Directeur de la publication Luc BAIJOT
• Rédactrice en chef Isabelle DESMARAIS •
Comité de Rédaction Hélène BERNAT, Charlotte CAMPION, Julie DELYON, Guillaume LACHAPELLE, Katia LECOMTE, Arnaud MERSEMAN, Lucie PATRIS •
Comité technique Dr Hervé DECOUSSY, Victor OUDIN •
Photos & Infographies Depositphotos, Shutterstock

RAPPELEZ À VOS SALARIÉS QUE LES GESTES BARRIÈRES SONT À RESPECTER AU TRAVAIL, À DOMICILE ET DANS LES LIEUX PUBLICS.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Conception : Agence Clé de Fa - 60600 CLERMONT
pour SMTVO - Santé et Médecine du Travail de la Vallée de l'Oise